Rechercher dans ce blog

Suivez-moi par Email

lundi 30 janvier 2012

Dassault Systèmes prépare un cloud public concurrent d'Andromède

LeMondeInformatique.fr du 30 janvier 2012

Lancé en 2009, le projet de cloud souverain Andromède peine à sortir des limbes. Et curieusement juste avant l'élection présidentielle, les choses s'accélèrent aussi bien chez Andromède que chez les concurrents avec notamment un projet emmené par Dassault Systèmes.

 Selon nos confrères de BFM Business, Dassault Systèmes qui a abandonné le projet de cloud national Andromède, travaille sur une plate-forme concurrente.  « On a trouvé des entreprises réputées et dynamiques avec lesquelles travailler, qui ont une vraie ambition et peuvent agir vite », a déclaré vendredi dernier sur la radio Bernard Charlès, directeur général de l'éditeur. « Fin décembre, nous avons constaté que la structure de coûts [d'Andromède] ne permettait pas d'avoir une solution compétitive car les coûts étaient trop élevés. Donc on s'est retiré de la structure mais pas du projet, que je porte depuis deux ans et demi ».

Depuis le départ de Dassault Système le 22 décembre 2011, la plate-forme cloud Andromède destinée aux acteurs du secteur public et dotée à l'origine d'une enveloppe budgétaire de 285 millions d'euros (voir détails du financement), ne rassemble plus qu'Orange pour la partie infrastructures et du groupe Thales (étroitement lié à Dassault Aviation) pour la partie sécurité. Si certaines SSII se sont montrées intéressées par le projet Andromède - Atos, Cap Gemini et même Bull - rien n'a été annoncé et le projet se réactive avant l'élection présidentielle. Vivek Badrinath, directeur exécutif d'Orange Business Services, nous a ainsi confié le jeudi 26 janvier qu'un directeur général allait être nommé pour Andromède et que le projet allait s'accélérer. « On espère boucler assez vite en 2012 en tout cas pour la couche infrastructure ». Le datacenter de Val Rueil en Normandie, dont l'ouverture est attendue en juin 2012, assurera une partie de la charge. « Il s'agit d'un investissement important pour le groupe et les clients. C'est une de nos contributions au projet Andromède », a expliqué lors de la même conférence de presse, Didier Jaubert, senior vice-président global services chez OBS.

Bull pour remplacer Dassault Systèmes dans Andromède

« Si Dassault Systèmes souhaite déposer un nouveau projet de cloud computing en vue d'un soutien des investissements d'avenir, alors on examinera ce projet dès lors qu'il sera déposé », a indiqué aujourd'hui à l'AFP Eric Besson ministère de l'Industrie. Le 12 janvier dernier, invité aux voeux de l'Afdel, M. Besson avait indiqué qu'il allait réunir le 20 janvier [une réunion finalement reportée sine die] le consortium porteur du projet Andromède afin de le remobiliser et d'analyser la situation après le retrait de l'un de ses acteurs majeurs. « Il y a une ou deux autres options qui se dessine. Je suis raisonnablement optimiste sur les chances d'y arriver ». Rappelons que le projet de cloud national Andromède a été lancé par le premier ministre François Fillon en 2009. Trois ans après la première brique, la nomination d'un directeur général, semble enfin arriver, bientôt suivie par l'inauguration du datacenter, et enfin l'arrivée d'un troisième partenaire technologique. Selon le journal les Échos, « Bull discuterait déjà avec Orange et l'État, et pourrait apporter au consortium son expérience dans le domaine des supercalculateurs informatiques ».

 À la question de savoir qui pourrait remplacer Dassault Systèmes sur le plan financier dans le projet Andromède, Vivek Badrinath nous a étonnement répondu jeudi dernier  que l'éditeur français apportait une expérience utilisateur très intéressante pour faire tourner des applications très lourdes dans un environnement cloud. Une expérience que l'éditeur a donc décidé d'apporter à d'autres entreprises au sein d'un cloud public concurrent. Un projet que Dassault Systèmes ne souhaite pas détailler plus avant pour l'instant.

samedi 21 janvier 2012

Mise à jour du SDK pour CRM 2011: 5.0.9

Version: 5.0.9

Assemblies/Services:

- Mise à jour des assemblies pour supporter le correctif cumulatif 6

Mise à jour d'articles :
- La fonction Xrm.Page.context.getAuthenticationHeader est déprécié
- Article sur la propriété EntityMetadata.CancreateForms qui permet de savoir si un nouveau formulaire peut être créé sur une entité
- Article concernant les processus dialogues localisés
- Article sur la restauration de Microsoft Dynamics CRM
- L'ajout d'index n'est pas supporté pour Microsoft Dynamics CRM Online
- Article sur l'utilisation de JavaScript
- Supprime la référence dans les remarques sur la méthode refreshRibbon

Mise à jour des outils :
- PluginRegistration : support de Microsoft Office 360

Mise à jour des exemples de code :
- Correction du HelperCode
- Utilisation de la méthode GetOrganizationProxy du HelperCode
- Support de Microsoft Office 360
- Ajoute des exemples d'authentification utilisateur aux services web sans utilisé HelperCode

vendredi 20 janvier 2012

Les ventes de Dynamics CRM ont progressé de plus de 30%

Trimestriels Microsoft : bonne fin d'année, marge opérationnelle moindre

Avec les fêtes de fin d'année, Microsoft a augmenté de 15% le chiffre d'affaires de sa division Loisirs entre octobre et décembre 2011. La  division Serveurs et Outils a progressé de 11%. Croissance moindre pour les activités Business (bureautique, ERP, CRM) et Windows/Windows Live, avec respectivement +7% et +6%.

Comme l'an dernier à la même époque, Microsoft annonce une hausse de 5% sur le chiffre d'affaires réalisé entre octobre et décembre 2011, à 20,89 milliards de dollars (Md$), et un bénéfice net de 6,62 Md$ (-0,05%). En revanche, sa marge opérationnelle s'est un peu réduite sur ce deuxième trimestre fiscal, même si elle se maintient toujours très haut, à 38,3% (contre 40,9% l'an dernier).

Sur les six premiers mois de son exercice, de juillet à décembre 2011, l'éditeur de Windows a engrangé 38,257 milliards de dollars de chiffre d'affaires (+5,8%) et son bénéfice net a progressé de 2,64%. La marge opérationnelle s'établit à 39,7% contre 42,27% l'an dernier.

Peter Klein, le directeur financier de Microsoft, s'est dit content des résultats « malgré un marché PC difficile », lors de la conférence téléphonique de présentation. « La demande pour nos produits et services a été forte », avec des résultats record sur la fin d'année, « grâce à l'expérience construite autour de la console Xbox 360 ». Il considère que son groupe est bien positionné pour poursuivre sa croissance, et évoque le bon accueil du CES sur les nouveaux téléphones et l'interface de type Metro que l'on retrouvera sur les PC, tablettes, téléphones et télévision.

Les revenus ont progressé sur toutes les zones géographiques, a indiqué le directeur financier, en particulier sur les marchés émergents.

+30% sur les offres Lync et Dynamics CRM

S'il n'a pas atteint les prévisions des analystes sur son chiffre d'affaires (le consensus s'établissait à 20,93 Md$ selon Thomson Reuters), Microsoft l'a dépassé sur son bénéfice par action. Les ventes de la division Business, qui couvrent la bureautique, la messagerie et les applications ERP et CRM (gammes Dynamics), ont progressé de 3% en un an, et jusqu'à 7% si l'on exclut le programme de garantie lié à Office 2010. Le deuxième trimestre fiscal 2011 incluait en effet dans son chiffre d'affaires 224 millions de revenus différé liés au programme de garantie associé à Office 2010. Près de 200 millions de licences de cette version de la suite bureautique ont été commercialisées depuis son lancement il y a 18 mois, dépassant les prévisions de l'éditeur, a souligné Peter Klein. Les ventes d'Exchange et de SharePoint ont augmenté de 10%, tandis que celles de Lync, l'offre de communication unifiée, et de Dynamics CRM ont progressé de plus de 30%.

 +20% sur les ventes de System Center

La division Serveurs et Outils a réalisé un chiffre d'affaires de 4,77 Md$ sur le trimestre, en hausse de 11%, particulièrement tiré par les ventes des éditions premium de l'OS Windows Server et de la base de données SQL Server (croissance à deux chiffres) et du logiciel d'administration System Center (+20%).

Les revenus de la division Windows et Windows Live ont en revanché baissé de 6% à 4,74 Md$. Plus de 525 millions de licences Windows 7 ont été écoulées depuis son lancement. L'OS client a pâti du ralentissement des ventes de PC, notamment sur le marché grand public. Meilleurs résultats en revanche dans le monde de l'entreprise où Windows 7 marche bien et se trouve installé sur un tiers des postes de travail dans le monde, selon Peter Klein.

La division Entertainment & Devices (loisirs et terminaux associés) a augmenté son chiffre d'affaires de 15% à 4,24 milliards de dollars. Désormais, il y a environ 66 millions de consoles Xbox 360 sur le marché, et 18 millions de capteurs Kinect, fonctionnant par reconnaissance des gestes. Quant au nombre d'abonnés au service de jeu en ligne Xbox Live, il a grimpé de 33% à 40 millions de membres.

Skype en phase d'intégration

Du côté de la division Online Services, on note une progression de 10%, le chiffre d'affaires s'établissant à 784 millions de dollars. Les rentrées générées par la publicité en ligne liés à la recherche se sont améliorées sur les trois derniers mois après une baisse ayant affecté Yahoo sur le trimestre précédent (juillet/septembre 2011). Le revenu par recherche a augmenté sur ce deuxième trimestre et Microsoft travaille dur pour coller aux objectifs de cette activité, a indiqué le directeur financier du groupe.

Enfin, Microsoft a commencé à intégré la technologie et les services de Skype dans ses produits durant la période écoulée. Même s'il est encore tôt, Peter Klein juge intéressantes les opportunités de redéfinir les communications en temps-réel pour les consommateurs et les entreprises dans le monde.

Pour l'ensemble de son année fiscale 2012, qui se termine le 30 juin prochain, Microsoft baisse les prévisions de dépenses opérationnelles qu'il avait faites en octobre pour tenir compte de l'acquisition de Skype. Elles s'établissent maintenant entre 28,5 et 28,9 milliards de dollars (contre 28,6 à 29,2 Md$ en octobre).

mercredi 18 janvier 2012

Les investissements cloud des opérateurs européens prennent du retard

SILICON du 18 janvier 2012

Comparé aux États-Unis et à l’Asie, les investissements des opérateurs européens dans le cloud font figure de parents pauvres. Mais les marchés ne répondent pas à la même dynamique.

En 2011, les opérateurs/fournisseurs d’accès Internet ont investi 13,5 milliards de dollars dans les actifs liés aux services de cloud computing, selon une étude de Informa Telecom Cloud Monitor. Le cabinet d’études et de conseils pour l’industrie IT rapporte notamment que les investissements européens comptent pour 7 % des dépenses annuelles. Les opérateurs américains et asiatiques s’imposent de leurs côtés avec 90 % des investissements, soit plus de 12 milliards de dollars.
Une différence notable dans les stratégies des acteurs mondiaux qui fait craindre un retard majeur pour l’Europe dans l’offre des futurs services dans le nuage. Une situation provoquée par l’incertitude économique couplée aux lois sur la vie privée et la sécurité, estime l’analyste Camille Mendler d’Informa Telecom. Mais aussi par le projet de Bruxelles de créer en 2012 un cadre de travail autour d’un cloud européen.

D’autres initiatives, plus locales, sont également en projet. Rien qu’en France on en compte deux : Andromède, qui réunit Orange et Thalès à ce jour et pourrait être rejoint par Atos, vise à offrir une infrastructure sécurisante pour les données des entreprises tout en luttant contre l’hégémonie des offres américaines ; face aux soubresauts d’Andromède (avec la défection de Dassault Systems), le projet CloudPort vise à faciliter le portage des applications dans le cloud.

49 services cloud
Néanmoins, la situation entre les opérateurs américains et européens est différente. Ainsi, 46 services cloud ont été proposés par les opérateurs d’Europe de l’Ouest (et 11 en Europe de l’Est) en 2011 contre 16 aux États-Unis (4 sur le continent sud-américain) et 39 en Asie. De plus, alors que les opérateurs européens concentrent leurs stratégies dans le lancement de services résidentiels, les Américains en sont à conquérir des bases clients tandis que les Asiatiques poursuivent une politique mixte d’investissements dans les infrastructures et de lancement de services.

Un marché relativement disparate selon les besoins locaux, donc (qui plus est au sein de l’Europe même). À l’échelle individuelle, AT&T, Centurylink, NTT, Telstra, Verizon, Windstream, Deutsche Telekom, Orange, Portugal Telecom et Telefónica ont été les plus actifs en matière d’investissements dans le cloud en 2011.

samedi 14 janvier 2012

Astuces sur les modèles de devis

Mise à jour du Connecteur Microsoft Dynamics

Cette vidéo montre comment mettre à jour la version du Connecteur Microsoft Dynamics.

Le correctif cumulatif 6 pour Microsoft Dynamics CRM 2011

Version: 05.00.9690.1992

Personnalisation
  • Création de l'image d'installation (SHS) en utilisant le fichier .msp inclus dans le correctif cumulatif 5.
  • Migration de Microsoft Dynamics CRM 4.0 vers Microsoft Dynamics CRM 2011.
  • Utilisation de Microsoft Silverlight dans les ressources web.
  • Utilisation d'une page HTML dans les ressources web.
  • Import/Export de solution.
  • Publication des personnalisations.
  • Execution de plug-in dans Microsoft Dynamics CRM Online.
  • Sauvegarde d'un formulaire.
  • Les constructeurs BusinessEntityMoniker, EntityExpression et BusinessEntity.
  • Utilisation de l'Editeur de formulaires sur l'entité Article.
  • Index en double pour les activités Fermeture de commande, Fermeture d'opportunité et Lettre.
  • Journal des traces Exchange Web Services (EWS).
  • Modification de la Quantité d'un produit d'opportunité par script.
  • Installation du client Microsoft Dynamics CRM.
  • Programme d'installation IFD.
  • Ajout du paramètre SkipGettingrecordCountForPaging pour ne pas envoyer le nombre total d'enregistrements.
  • Messages d'un Plug-in.
  • Affichage des dépendances d'une entité.
  • Création d'entité enfant d'une activité.
  • Création de plug-in sur le messag GrantAccess.
  • Fuite mémoire lors de chargement de ressources web.
Administration
  • Affichage de l'historique d'Audit.
  • Création d'un rapport à l'aide de l'Assistant dans Microsoft Dynamics CRM 2011.
  • Execution de rapport FetchXML.
  • Blocage de IIS pendant les heures de pointe.
  • Suppression de travail d'importation de grande taille.
  • Import de rapport en mode MUI.
  • Affichage d'un horodatage incorrect dans les rapports.
Fonctionnel
  • Affichage du ruban dans Internet Explorer 8.
  • Amélioration du temps de chargement de formulaire.
  • Création d'une liste de remise.
  • Création d'un liste marketing dynamique.
  • Performances ralenties.
  • Création d'un contact
  • Affichage du champ  Description des activités de courrier électronique.
  • Affichage du calendrier.
  • Utilisation d'un modèle d'email.
  • Planification d'un rendez-vous avec Internet Explorer 9.
  • Import de données de compte.
  • Suppression d'enregistrements.
  • Affichage des enregistrements partagés dans des vues filtrées.
  • Génération automatique de numéro d'un article de la Base de connaissances.
  • Redimensionnement de formulaire.
  • Affichage de l'heure dans l'info-bulle d'un rendez-vous ou une activité de service dans le calendrier de service.
  • Export de données vers Excel.
  • Ralentissement des performances de la grille par défaut.
  • Enregistrement d'adresse email.
Microsoft Dynamics CRM Online
  • Acceptation d'invitation.
  • Envoie d'invitation aux utilisateurs.
Microsoft Dynamics CRM 2011 pour Mobile
  • Création d'un compte.
SharePoint
  • Erreur d'autorisation pour les documents
Microsoft Dynamics CRM pour Outlook
  • Vue activité
  • Déploiement de régles des boîtes aux lettres des utilisateurs.
  • Filtres de synchronisation.
  • Import de données.
  • Conversion d'email en incident ou en opportunité.
  • Définition du concernant.
  • Affichage "Mes emails reçus avec des expéditeurs non résolus".
  • Amélioration des performances du client Microsoft Dynamics CRM pour Outlook
Gestionnnaire de l'état (15 minutes)
Gestionnaire de notification (30 minutes)
Synchronisation MAPI Non ABP (60 minutes)
Synchronisation MAPI ABP (4 heures)
Synchronisation MAPI Sitemap (4 heures)
Synchronisation MAPI métadonnées (4 heures)

dimanche 8 janvier 2012

Changements de direction pour Microsoft Dynamics CRM

destinationcrm.com - 6 janvier 2012

Dennis Michalis prend le relais en tant que directeur général de la ligne de produits de Brad Wilson.


Après six ans et demi comme directeur général de Microsoft Dynamics sur la ligne de produits CRM, Brad Wilson fera la transition de ses responsabilités à Dennis Michalis, qui a officiellement pris ses fonctions comme directeur général de la ligne de produits aujourd'hui. C'est une transition qui a commencé il y a plusieurs mois et se poursuivra jusqu'en Janvier.

Wilson, qui a aider à établir la position de Microsoft en tant que leader dans l'espace CRM. CRM Magazine l'a nommé comme un leader influent pendant trois ans (2006-2008) et à nouveau en 2010 pour ses idées novatrices, ses réalisations, et un fort leadership dans le marché du CRM.

Michalis arrive chez Microsoft par un passage comme responsable du développement des affaires chez Deloitte Touche Tohmatsu. À ce stade, il n'a pas prévu de modifier le fonctionnement régulier de l'équipe Microsoft Dynamics CRM. «L'équipe a un parcours assez forte déjà, en mettant une nouvelle version tous les six mois", a déclaré le porte-parole. "Dennis est simplement heureux d'être à la tête de l'équipe."

Michalis, qui a plus de 20 ans d'expérience en gestion, sera responsable de définir la stratégie commerciale à long terme pour la ligne de produits Dynamics, en alignant les besoins des clients avec des plans de produits, la création et l'exécution de la stratégie de marketing, y compris le positionnement des produits, de tarification et de packaging , développer des canaux, et la conduite des revenus.

Avant de rejoindre Microsoft, il a été vice-président senior des entreprises à Infor Global Solutions, où il était responsable de la planification des ressources d'entreprise (ERP) des affaires Cloud. Michalis a également occupé les titres de la haute direction au PRG, une société de business angels pour le démarrage d'entreprises et de la microentreprise dans le domaine des technologies de l'entreprise; une filiale de Fujitsu Glovia international, un fournisseur de solutions ERP et des solutions pour le supply chaine, et PricewaterhouseCoopers.

vendredi 6 janvier 2012

The Power of Microsoft Dynamics CRM

Le marché du CRM en pleine croissance en 2011 selon IDC

Le Monde Informatique - 06/01/2012

Le marché mondial du CRM devrait atteindre 18,2 milliards de dollars en 2011, en croissance annuelle de 11%, estime le cabinet IDC. Les places sont chères, si Oracle demeure n°1, SalesForce décroche la deuxième place.
Par segment, trois composantes fonctionnelles du CRM, ventes, marketing, et gestion client, ont réalisé une croissance à deux chiffres en 2011. La partie centre de contact, en baisse de 3,6% en 2010, récupère son retard. Plus généralement, note Mary Wardley, vice-présidente du cabinet, chargée du CRM, ce marché s'élargit et connaît un regain performances organisationnelles. Les réseaux sociaux et la mobilité apportent une modification des expériences. « Par conséquent, note Mary Wardley, nous allons aboutir à une modernisation du processus orientés clients, ce qui implique un investissement accru dans le soutien des systèmes tels que les applications de CRM. »

IDC a également étudié les fournisseurs de CRM. 18 d'entre eux figurent dans l'étude. Ils réalisent 63% du marché, le reste s'éparpille entre 170 sociétés. Oracle garde la tête du classement, sa croissance est supérieure à la moyenne, c'est le seul à détenir une part de marché à deux chiffres : 13,2%. Pour la 1ère fois, SalesForce est n°2 avec 22,6% de croissance. SAP et NICE Systems étaient les autres fournisseurs qui ont connu la plus forte croissance

Nuage, une alternative cloud au projet Andromède

 Le Monde Informatique - 06/01/2012

Plus discret que son concurrent Andromède, le projet de cloud computing Nuage est porté par 7 PME et 2 équipes d'un laboratoire français. Un projet de R&D à forte connotation Open Source sur 2 ans doit aboutir à la création d'un pilote. 10 millions d'euros vont être investis sur Nuage.

Dans l'appel d'offres relatif au cloud computing au sein du Grand Emprunt, le projet Nuage décide de sortir de l'ombre et de communiquer. Il est composé de 7 PME : Celeste, FAI et concepteur de datacenter ; Non Stop Systems, SSII spécialisée en solutions d'infrastructures sécurisées ; Oodrive éditeur de solution professionnelles de sauvegarde et de partage de fichiers en ligne ; DotRiver qui propose des solutions de virtualisation et de centralisation de poste de travail ; Network Consulting, hébergeur ; New Generation SR, conseil en responsabilité sociale des entreprises.Deux équipes des projets REGAL (répartition et gestion des applications à large échelle) et PHARE (sur les futurs générations des réseaux télécoms) du laboratoire LIP6 de l'université Pierre et Marie Curie.

Selon Nicolas Aubé, PDG de Celeste, « l'idée est de créer le cloud computing de demain : ouvert à des composantes matérielles et logicielles externes, réparti sur un maillage régional français, et hébergé dans des datacenters écologiques, faiblement consommateurs d'énergie ». Le groupe souligne aussi l'importance de la localisation des données sur le territoire français.

Open Source et datacenter pilote

Concrétement, il s'agit d'un projet de R&D qui doit durer deux ans avec une forte connotation Open Source, pour trouver des solutions alternatives à celles existantes. Pendant cette durée, un datacenter pilote va être créé pour proposer des offres clouds. Nicolas Aubé indique « nous souhaitons travailler sur des datacenters évolutifs avec des modules verticaux optimisant mieux la consommation d'énergie. Les entreprises pourront s'interconnecter pour chercher des ressources ou des services ». Sur la partie du matériel utilisé, le dirigeant que rien n'a été encore choisi, mais il souhaite que les solutions proposées par Nuage soit compatible avec le plus grand nombre de constructeurs.

Sur le plan du financement, un investissement de 10 millions d'euros est prévu (5 en subventions de la part du FNSN de la Caisse de Dépôts et 5 de la part des membres du consortium). Nicolas Aubé rappelle que cela va créer 50 emplois, principalement des ingénieurs. Au terme des 2 ans, Celeste va investir 5 millions d'euros pour la commercialisation des résultats de Nuage. Ce dernier est un concurrent direct d'Andromède en proie à quelques difficultés de financement après le départ de Dassault Systèmes.

mardi 3 janvier 2012

Page Google+ sur Dynamics CRM

David Berry (MVP CRM) a créé une page sur Google+ pour Dynamics CRM.
Cette page permet de répertorier les informations diffusées sur différents canaux.